MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Fortnite est retiré de l’AppStore et Epic Games attaque Apple en justice

Publié le: 01/09/2020  |  Par: Guide Informatique  
Fortnite est retiré de l’AppStore et Epic Games attaque Apple en justice

Epic Games, créateur de Fortnite, attaque en justice Apple suite à l’interdiction du jeu sur l’App Store, ajoutant un nouveau cas à la longue liste des affaires judiciaires en cours pour Apple.


Les règles de l’App Store d’Apple font débat depuis des mois. En cause, la compétition des services d’Apple avec d’autres applications, le contrôle arbitraire de l’entreprise sur les applications autorisées ou non dans le store ainsi que sa commission de 30% sur tout achat d’application ou dans une application.


Tim Cook, CEO d’Apple a récemment dû s’exprimer sur ce dernier point dans le cas d’une enquête antitrust, attirant ainsi l’attention médiatique. Une attention qu’Epic Game a su exploiter avec une attaque extrêmement bien orchestrée. L’entreprise de jeux vidéo a ajouté à son application Fortnite la possibilité d’effectuer des achats in-app en contournant la fonctionnalité de paiement d’Apple et ainsi la commission de 30% tout en sachant pertinemment que cela enfreint les règles de l’App Store. Apple a donc interdit Fortnite de l’AppStore, bloquant son accès à un milliard d’appareils. Une réaction attendue par Epic Games qui a attaqué l’entreprise californienne en justice dans l’heure. Par la suite, Epic a diffusé dans Fortnite une vidéo parodiant la célèbre publicité 1984 du Macintosh expliquant que l’entreprise vient d’attaquer Apple. Il est donc clair que l’entreprise de jeux vidéo avait prévu la réaction d’Apple depuis le début et qu’il s’agissait d’une mise en scène afin de générer un maximum d’intérêt autour de sa plainte. L’effet est réussi puisque les termes Apple, Epic Games et #freefortnite ont immédiatement dominé les tendances sur Twitter.


En conséquence, Apple a menacé de révoquer le compte développeur d’Epic Games si l’entreprise ne retire pas rapidement la fonctionnalité de paiement direct de son application Fortnite. Le développeur de jeux vidéo a fait comprendre qu’il n’en a nullement l’intention et souhaite poursuivre son attaque jusqu’au bout afin de forcer Apple à reculer sur sa commission de 30%. Le développeur a par ailleurs invité d’autres entreprises à se joindre à son combat. Spotify et des grands journaux américains, telles que le New York Times ou le Washington Post se sont également attaqués à Apple et réclament une baisse de 50% de la commission de la pomme. Ces derniers sont pourtant partenaires d’Apple dans le cadre de son service d’actualité.


Bien que la pression continue de croitre, Apple n’a aucune intention de céder du terrain. Et pour cause, alors que les ventes d’iPhone stagnent, les revenus de l’App Store sont de plus en plus importants. Par ailleurs, l’entreprise gagnerait probablement son procès contre Epic. Toutefois, cette vague d’attaques publics influencent la perception du grand public et des régulateurs, qui pourraient alors prendre des mesures contre la commission d’Apple. 


Si Apple a été au centre de l’attention, ce n’est pas la seule cible d’Epic. En effet le développeur a également vu son application Android suite à une mise à jour similaire. Il ne fait donc nul doute que Google est le prochain sur la liste. L’objectif d’Epic est de lutter contre les commissions déraisonnables au sens large dans les magasins de contenu virtuel. Une question demeure toutefois, qu’est-ce qu’une commission déraisonnable ?

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article