MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Des bibliothécaires conçoivent des escapes games virtuels sur Google Form pour aider leurs communautés

Publié le: 21/07/2020  |  Par: Guide Informatique  
Des bibliothécaires conçoivent des escapes games virtuels sur Google Form pour aider leurs communautés

Aux États-Unis, les bibliothécaires ont mis à profit le confinement en créant des escapes games virtuels sur Google Form, une façon de rester actif en offrant du contenu éducatif aux enfants pendant que les parents travaillent depuis leur domicile.


Alors qu’une bibliothèque de Pennsylvanie allait lancer un nouvel escape game sur le thème des super héros, elle a était contrainte de fermer en raison de l’épidémie de coronavirus. L’une de ses bibliothécaires, Sydney Krawiec a alors eu l’idée de concevoir un escape game digital à l’aide de Google Forms. En seulement 4 heures, elle a conçu un jeu basé sur l’univers d’Harry Potter et ses différents lieux. Le jeu est rapidement devenu viral, suite à quoi d’autres bibliothécaires ont décidé de suivre son exemple. Si un tel mouvement de la part de bibliothécaires peut paraitre étrange, en réalité ils sont nombreux à concevoir des escapes games réels dans le cadre de leur travail aux États-Unis.


Pour les libraires, concevoir ces jeux est une opportunité d’aider non seulement leurs communautés, mais également des anglophones du monde entier. En effet, ces jeux peuvent à la fois être utilisés dans un cadre pédagogique mais également dans le cadre d’un team building. Morgan Lockard, bibliothécaire dans le Kentucky, explique que de nombreux parents étaient débordés au début du confinement, devant à la fois mettre en place le télétravail et occuper et éduquer leurs enfants. Les cinq escape games qu’il a conçu leurs ont permis de mieux gérer la situation en offrant une activité amusante et pédagogique à leurs enfants. 


Toutefois, Google Forms n’ayant pas été conçu pour ce type d’activité, la plateforme apporte son lot de contraintes. Les bibliothécaires ne peuvent fournir leurs jeux qu’en images, vidéos, liens, textes descriptifs et questions prenant la forme d’un QMC ou d’un choix à compléter. De plus, la plateforme ne sauvegarde aucune progression, ainsi, si un joueur ferme l’onglet en cours de progression il lui faudra recommencer depuis le début. Malgré tout, le format a séduit, ce dernier donne l’impression d’effectuer un examen académique et il est très gratifiant d’entrer une bonne 

réponse. 


Certaines questions incitent les joueurs à effectuer des recherches sur internet, afin de développer leurs capacités de recherche, tandis que d’autres font travailler leur capacité à résoudre des problèmes et de compréhension. Certains vont jusqu’à insérer des mathématiques et des questions géographiques afin d’aider les élèves à réviser leur programme scolaire. Justement, certains de ces escape games sont utilisés en classe par des professeurs.


Il est également possible glisser des liens annexes à la fin de leurs escape games. Ainsi, les joueurs découvrant un sujet à l’aide du jeu et désirant en apprendre plus non qu’à se laisser guider. Pour Brooke Windsor, bibliothécaire en Ontario, ces nouveaux jeux lui permettent d’atteindre et aider des personnes à travers le monde, ce qui pour lui, est le rêve de tout bibliothécaire. Reste à voir si ce nouveau type de jeu pédagogique survivra à la réouverture des écoles, des bibliothèques et des escapes games physiques.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article