MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Après Google, Facebook pourrait également être attaqué en justice par les Etats-Unis

Publié le: 23/12/2020  |  Par: Guide Informatique  
Après Google, Facebook pourrait également être attaqué en justice par les Etats-Unis

Après Google, le Département de la Justice américain s’attaquerait à Facebook. Les deux géants de la Tech sont accusés de pratiques anti-compétitives. Les enquêtes à leur encontre ont commencé il y a bientôt 2 ans.

Le 20 octobre dernier, le ministère américain de la justice a officiellement poursuivi Google en justice, accusant le géant de la Tech d’utiliser illégalement sa puissance de marché pour entraver ses rivaux. Cette annonce historique prend lieu après des années d’accusations et d’enquêtes à l’encontre des GAFA. Si Google a été le premier à être poursuivi par la justice américaine, il pourrait ne pas être le seul. En effet, d’après le Wall Street Journal, les autorités américaines, fédérales et étatiques, prévoient d’engager de nouvelles poursuites contre Google mais également contre Facebook. 

L’enjeu exact du procès demeure inconnu. Facebook pourrait être poursuivi pour avoir mis en danger les données des utilisateurs, comme c’était le cas dans l’affaire Cambridge Analytica. Mais la firme pourrait également être accusée de pratiques anti-compétitives. En cause notamment, les acquisitions d’Instagram et WhatsApp. Si ces acquisitions ont été validées à l’époque, nul doute qu’elles ne seraient pas autorisées aujourd’hui. Lors des primaires démocrates, plusieurs candidats souhaitaient démanteler Facebook, soustrayant ainsi Instagram et WhatsApp à la firme de Mark Zuckerberg.

Ce procès dépendra également des intentions du président élu, Joe Biden. Ce dernier, qui entrera en fonction en janvier prochain, s’est déjà montré très critique à l’égard de Facebook, et notamment sa propension à diffuser de fausses nouvelles. Il y a donc fort à parier qu’il appuie ces poursuites et que le réseau social fasse l’objet d’un examen très minutieux. Facebook pourrait également subir des accusations de la Federal Trade Commission dans les semaines à venir. On peut donc s’attendre à un dépôt de plainte courant décembre.

De son côté, Google pourrait se voir reprocher de payer les fabricants de smartphone Android pour pré installer ses applications. Via ces accords, la firme s’assure un avantage concurrentiel de taille face à ses concurrents puisque les utilisateurs ont tendance à utiliser les applications pré installées. Le géant pourrait également se voir reprocher son accord financier avec Apple pour faire de Google le moteur de recherche par défaut sur iOS. Bien que le montant de cet accord n’est jamais été divulgué il s’élèverait à plusieurs milliards de dollars par an.

D’après le New York Times, l’affaire anti-trust serait un sujet tabou en interne. Plusieurs candidats se seraient vu refuser un poste pour avoir mentionné l’affaire durant leur entretien d’embauche et les employés éviteraient d’évoquer le sujet. L’entreprise a déclaré que selon ses données internes, les employés ne s’intéresseraient pas à ce sujet et ne l’évoqueraient pas lors des réunions.

Si Facebook et Google sont les premiers accusés, il est fort probable qu’Apple et Amazon suivent. La firme de Cupertino est souvent critiquée pour sa gestion de l’App Store et les avantages qu’elle procure à ses propres applications. De son côté Amazon a été accusé d’utiliser les données de ventes pour copier les produits les plus performants des vendeurs utilisant la plateforme.

Actualités dans la même thématique ...

Les fabricants de PC peuvent se féliciter d’avoir vécu une année record. En effet, leurs ventes ont augmenté de 13% en 2020, soit la plus forte hausse ces dix dernières années. Une forte croissance largement due à la crise sanitaire. En réalité, avec ...

Réagir à cet article