MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Amazon envisage de surveiller les ordinateurs de ses employés pour éviter les fuites de données client

Publié le: 04/09/2021  |  Par: Guide Informatique  
Amazon envisage de surveiller les ordinateurs de ses employés pour éviter les fuites de données client

Amazon réfléchit à introduire un système de surveillance sur les ordinateurs de ses employés. L’objectif derrière cette démarche est d’éviter de nouvelles fuites de données clients.


Amazon est connu pour contrôler et traquer ses employés autant que possible. Il y a quelques mois seulement, l’entreprise luttait contre la formation d’un syndicat aux États-Unis et s’était lancée dans une campagne de tweets critiques, ciblant les sénateurs américains qui défendent leurs employés. Récemment, l’entreprise a également introduit des caméras intelligentes permettant de surveiller ses livreurs.

Selon un document interne obtenu par Motherboard, l’entreprise veut aller encore plus loin en suivant l’activité de ses employés de bureau. Pour ce faire, elle envisage d’installer un système de surveillance capable de tracer les mouvements de souris ainsi que les mots tapés au clavier par ses employés. Si un tel système peut paraître extrême, Amazon se défend en le présentant comme un moyen de prévenir le vol de données clients, l’entreprise ayant déjà subi multiples vols provenant de travailleurs malhonnêtes, d’imposteurs et de hacker.

Dans son document interne, Amazon explique vouloir se tourner vers les outils de l’entreprise BehavioSec qui permettent d’épier les données tapées par les employés sur leurs claviers et souris. Plusieurs solutions sont envisagées : l’une d’entre elle capture toutes les frappes d’un employé, tandis qu’une autre, préférée par Amazon, permet de générer un profil basé sur les mouvements naturels du clavier et de la souris de l’employé. Ce dispositif permettrait notamment d’identifier un imposteur accédant aux comptes d’un employé, grâce aux différences dans la façon de déplacer la souris et de taper du texte.

Pour Amazon, une telle solution permettrait d’éviter plusieurs risques. Le premier est de reconnaître des travailleurs se faisant passer pour des employés du service client et  accédant aux données clients d’Amazon. Deuxièmement, depuis la mise en place du travail à domicile, le risque d’exfiltration de données a grandement augmenté. Et pour cause, il est difficile de vérifier l’identité des travailleurs externes ou ceux externalisés. Ce dispositif permettrait donc de contrôler leur identité de façon différée à travers leur comportement afin de réduire le risque d’exfiltration des données. Pour Amazon, l’objectif est de réduire de 100% les prises de contrôle par des imposteurs pour atteindre zéro cas par an d’ici à la fin de l’année 2022. Côté tarifaire, la solution de BehavioSec serait rentable à partir de 750 000 utilisateurs, soit un coût de 1 360 000 dollars.

Suite à la divulgation de ce document interne, Barbara Agrait, responsable des relations publiques chez Amazon, a déclaré que “le maintien de la sécurité et de la confidentialité des données des clients et des employés fait partie de nos plus grandes priorités. Bien que nous ne partagions pas les détails des technologies que nous utilisons, nous explorons et testons continuellement de nouvelles façons de sauvegarder les données liées aux clients tout en respectant la vie privée de nos employés. Et nous le faisons tout en restant conformes aux lois et réglementations applicables en matière de confidentialité.”

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article