MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Amazon améliore ses magasins futuristes

Publié le: 21/01/2020  |  Par: Guide Informatique  
Amazon améliore ses magasins futuristes

Ce n’est pas un secret, Amazon domine le e-commerce mondial. Mais cela ne suffit pas à Jeff Bezos. L’homme le plus riche du monde veut également dominer le commerce physique. Depuis quelques années déjà son entreprise a commencé à ouvrir des magasins aux États-Unis. En 2015, elle a ouvert la première librairie Amazon Books, on en compte désormais 21. En 2016, Amazon a ouvert le premier Amazon Go, sa propre chaîne de supérette. Il y a désormais 24 Amazon Go dans les métropoles américaines. En 2017, Amazon a fusionné avec Whole Foods Market, une chaîne de 500 supermarchés connue pour ses produits organiques. En 2018, c’est Amazon 4-Star qui a vu le jour. Ce nouveau concept de magasin vend les produits ayant une note de plus de quatre étoiles sur Amazon.com et étant très demandés dans la ville du magasin. Il y a désormais neuf Amazon 4-Star aux États-Unis. Il faut encore ajouter à tout cela les sept Pop-up stores.

Avec toutes ces chaînes, Amazon affirme clairement sa volonté de s’étendre et de dominer le commerce physique. Toutefois, même si Amazon impressionne par sa domination de l’e-commerce et du cloud, ce n’est qu’un nouvel entrant dans un secteur déjà bien développé. Tout reste donc à faire pour l’entreprise. Heureusement pour elle, son activité dans l’e-commerce lui apporte plusieurs avantages. Premièrement, Amazon dispose d’un réseau de logistique conséquent, rivalisant avec les géants comme FedEx. De plus, son approche focus sur le client lui a obtenu la confiance des consommateurs. Dans le même temps, certains ont peur de voir Amazon remplacé les petits magasins locaux.

Mais Amazon a un autre avantage : en plus d’être le roi du e-commerce c’est un des géants de la tech. De ce fait, l’entreprise peut apporter des technologies novatrices à ses magasins afin de se différencier de la concurrence. Fin 2018 elle a ouvert son premier magasin Amazon Go sans employés. Des centaines de caméras et de capteurs détectent ce que les gens achètent. Les clients ont simplement besoin de l’application Amazon Go pour rentrer et sortir, tout ce qu’ils achètent est automatiquement déduit de leur compte Amazon sans passage en caisse. C’est là une expérience d’achat simplifiée à l’extrême. Il reste toutefois une limite : il faut scanner son téléphone pour rentrer. C’est le seul geste qu’Amazon n’est pas parvenu à éliminer. Surtout, cela signifie que sans batterie, il est impossible de rentrer dans le magasin.

Selon un brevet déposé par l’entreprise, cette dernière limitation pourrait bien disparaître. Amazon semble avoir mis au point un système scannant la palme de la main à l’aide d’une lumière permettant de voir les vaisseaux sanguins sous la main. Il est ainsi possible d’identifier un client avec succès sans que celui-ci n’est à toucher quoi que ce soit. Cette innovation n’est pas sans rappeler les bornes de paiement par reconnaissance faciale utilisée en Chine. Dans les deux cas, les données biométriques sont utilisées pour simplifier l’expérience client. Il reste toutefois à déterminer si les clients d’Amazon Go seront ouverts à l’idée de céder leurs données biométriques à Amazon.

Actualités dans la même thématique ...

Après Google, c’est au tour de Nvidia de se lancer dans le cloud gaming. Cette technologie permet de jouer à des jeux vidéo depuis n’importe quel appareil en se connectant via le cloud à un ordinateur exécutant le jeu. Il est ainsi possible de jouer à des jeux ...

Réagir à cet article