MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

BYOD et bande passante : état des lieux et recommandations

Publié le: 29/01/2013  |  Mis à jour le: 18/02/2013  |  Par: Guideinformatique  
BYOD et bande passante : état des lieux et recommandations
Au cours d'une expérience récente, Blue Coat a enregistré la quantité de bande passante consommée par un employé ayant deux appareils iOS (un iPhone et un iPad).  En deux semaines seulement, la quantité de bande passante utilisée sur le réseau de l'entreprise dépassait les 53 Go. 

L’adoption du BYOD a été multiplié par 15 depuis 2009 et 1,02 milliard d'appareils entrant dans cette démarche sont attendus d'ici la fin de l'année.  D'après une étude récente menée par IDG Research Services, baptisée « Global Mobility Study », 71 % des employés déclarent accéder au réseau de leur entreprise via leur smartphone personnel.  La quantité de bande passante supplémentaire utilisée par ces appareils sur le réseau d’entreprise oscille entre 4 Go et plus de 200 Go par mois. 

Raisons invoquées 

Depuis 2009, plus d'un milliard de smartphones et de tablettes Apple iOS et Google Android ont été vendus.  Ces appareils consomment une quantité importante de bande passante supplémentaire, pesant ainsi sur les performances des autres applications du réseau. 

 En raison des limites de données sur le réseau cellulaire et les connexions haut débit domestiques et à cause des mises à jour d'applications et de logiciels qui nécessitent une connexion WiFi, une part disproportionnée de ces activités a lieu sur le réseau de l'entreprise.  Parallèlement, l'entreprise ne possède pas les outils adéquats pour visualiser ou contrôler l'activité de ces appareils sur son réseau.

Parmi les activités utilisant une grande quantité de bande passante sur smartphone, on compte :

  • Les mises à jour et mises à niveau des systèmes d'exploitation : les opérateurs téléphoniques exigent que les appareils soient connectés à un ordinateur ou à un réseau WiFi pour télécharger des systèmes d’exploitation dont la taille peut atteindre des centaines de mégaoctets. Résultat : un seul appareil BYOD peut saturer la bande passante du réseau en un clic, et ce sont les réseaux et les applications d’entreprise qui en subissent les conséquences.

  • Les téléchargements d'applications : plus de 1,2 milliard d’applications sont facilement accessibles sur Apple iTunes et Google Play, et le détenteur d’un appareil BYOD lambda télécharge plus de 40 applications.  La taille des applications oscille entre quelques mégaoctets et des centaines de mégaoctets.  En outre, les mises à jour d’application sont des fichiers image. L’impact sur la bande passante est sensiblement le même que s'il s'agissait de télécharger l’application pour la première fois à chaque nouvelle mise à jour. 

  • La mise en ligne de photos et de vidéos : les appareils photo intégrés aux smartphones peuvent prendre des photos, généralement des images haute résolution.  Tout un chacun peut capturer une photo (1-3 Mo) ou une vidéo (25 Mo, 230 Mo pour une minute) et la mettre en ligne rapidement sur un site de partage comme iCloud ou Flickr, à destination des collègues, des amis et de la famille. Ces derniers sont libres de télécharger tout aussi simplement ces mêmes photos et vidéos, synonyme de double conséquence pour la consommation de bande passante.

  • Les téléchargements de vidéos et de contenus multimédias : avec des contenus vidéo facilement disponibles en téléchargement pour les clients sur iTunes, Amazon et d’autres plates-formes, il n’a jamais été aussi simple de consommer de la bande passante d’entreprise.  Les vidéos HD pèsent en moyenne 3 Go ou plus et une saison complète de série télévisée représente encore davantage.  Par ailleurs, les appareils mobiles fournissent aux utilisateurs un accès rapide à la bibliothèque de plus en plus importante de contenus vidéo sur Internet.  Une vidéo YouTube classique consomme 500 Kb/s. Un seul utilisateur dans un bureau à distance équipé d'une connexion T1 consomme 33 % de la bande passante pendant toute la durée de la vidéo.

  • La sauvegarde vers des systèmes de stockage Cloud : iCloud met à disposition des utilisateurs 5 Go d'espace disque gratuit sur le cloud afin de synchroniser du contenu, comme des photos, des e-mails, de la musique, des applications et des vidéos avec tous les périphériques.  Les sauvegardes incrémentielles sont effectuées quotidiennement et varient de quelques kilo-octets à pas moins de 20 mégaoctets en fonction de la quantité de nouvelles données à synchroniser.  Par exemple, le calendrier et les signets de navigateur Web sont peu volumineux tandis que les e-mails, les photos et les vidéos consomment beaucoup plus de bande passante. 

  • iPhone

    44 mises à jour d'applications

    1,2 Go

    Mise à jour d'iOS v. 6

    912,8 Mo

    Synchronisation iCloud

    1,8 Go

    iPad

    19 mises à jour d'applications

    259,4 Mo

    Mise à jour d'iOS v. 6

    790,9 Mo

    Téléchargement multimédia : six numéros d'un magazine

    1,4 Go

    Téléchargement de vidéos : saison 4 de Sons of Anarchy en HD

    27,44 Go

    Téléchargement de vidéos : Prometheus en HD

    3,8 Go

    Synchronisation iCloud

    2 Go

    Total

    53,2 Go

 

Actions à mener par les entreprises 

À l'image des ordinateurs portables mis en service par l'entreprise, les appareils mobiles sont utilisés au travail pour des activités récréatives.  Toutefois, comme les appareils BYOD ne sont pas répertoriés ni mis en service par les entreprises, beaucoup de services informatiques n'ont aucune idée du nombre d'appareils sur le réseau, des applications qu'ils utilisent ou de la façon dont la bande passante est consommée.  De surcroît, ils n'ont aucun moyen de contrôler l'impact de ces appareils sur le réseau.  Sans l'aide d'outils de gestion de trafic efficaces, les services informatiques ne font que constater les dégâts associés au BYOD.

 Pour limiter l'impact de ces appareils sur le réseau de l'entreprise, les professionnels ont besoin de :

  • Visibilité : une vision en temps réel de tout le contenu applicatif et Web sur le réseau d'entreprise fournit une visibilité sur le trafic engendré par les appareils BYOD à partir de millions de sites de contenu multimédia et de centaines d'applications d'entreprise.

  • Contrôle : les politiques de qualité de service permettent aux administrateurs réseau de limiter le trafic ascendant et descendant des appareils BYOD à une partie gérable de capacité réseau. Elles permettent aussi des pics d'activité lorsqu'aucune application prioritaire pour l'entreprise n'a besoin de bande passante.

  • Optimisation/accélération : l'optimisation de protocole associée à la mise en cache des objets de système d'exploitation, de téléchargements d'application ou de contenu multimédia à la demande réduit l'impact des appareils BYOD tout en laissant la voie libre à l'utilisation de la vidéo par les entreprises pour la formation, la communication, et l'accès aux documents.

Blue Coat vient de lancer un nouveau plug-in pour les appliances PacketShaper qui offre aux entreprises la visibilité et le contrôle sur le trafic iCloud du réseau. Ce dernier peut en effet utiliser des quantités incroyables de bande passante et peser sur les performances des applications critiques.  Ce plug-in complète un plug-in existant qui permet aux entreprises de voir et de contrôler le trafic provenant des mises à jour de logiciels Apple, y compris les mises à jour d'Apple iTunes, du navigateur Safari et d'iOS.  Avec cela, les entreprises peuvent limiter la quantité de bande passante utilisée par les appareils BYOD sur le réseau de l'entreprise. 

 Ce tout dernier plug-in reflète l'engagement constant de Blue Coat pour aider les entreprises à composer avec l'utilisation croissante d'appareils personnels sur le lieu de travail.

« Chez Blue Coat, nous sommes conscients qu'il n'existe pas une stratégie BYOD à taille unique. C'est pour cette raison que nous continuons de distribuer des solutions flexibles que les entreprises peuvent personnaliser selon leurs besoins et leurs stratégies, déclare Dominique Loiselet, Directeur France de Blue Coat Systems. Avec le tout dernier plug-in PacketShaper pour iCloud, les clients de Blue Coat peuvent gérer les appareils et applications du personnel avec la vigilance appliquée aux ressources détenues par l'entreprise, afin de toujours donner la priorité à ses besoins. » 

Communiqué de Blue Coat Systems 

Dossiers dans la même thématique ...

La 4G n’est pas encore déployée sur tout le territoire que la 5G fait déjà beaucoup parler d’elle. Quelles sont les promesses de cette nouvelle technologie ?   Il est parfois difficile de trouver un signal 4G hors agglomération. Cependant les industriels, les chercheurs, ...

Réagir à cet article