MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Fibre optique : pourquoi une connectique à la géométrie imparfaite peut affecter votre performance réseau

Publié le: 18/12/2017  |  Mis à jour le: 08/01/2018  |  Par: Guide Informatique  
Fibre optique : pourquoi une connectique à la géométrie imparfaite peut affecter votre performance réseau

Il peut arriver qu’une extrémité de fibre optique ne respecte pas les normes en matière de géométrie. Les connexions jumelées présentent alors des écartements ou un défaut d’alignement qui peuvent être à l’origine d’un affaiblissement du signal optique. Par exemple, si la hauteur de protrusion (hauteur de dépassement de l’âme de la fibre optique par rapport à la surface de l’embout) est trop élevée, la fibre risque d’être endommagée lors du jumelage ; et si elle est trop enfoncée dans l’embout, des écartements peuvent apparaitre et entraîner un accroissement de l'affaiblissement d’insertion.

Les MPO aussi

Pour les MPO à plusieurs fibres, les paramètres de hauteur de la fibre optique deviennent encore plus compliqués. Ceci est dû au nombre plus important de fibres optiques. Non seulement chaque fibre optique MPO doit respecter les paramètres en matière de hauteur de la protrusion de la fibre optique, mais il existe également un paramètre différentiel de la hauteur de fibre maximale parmi toutes les fibres du réseau et entre deux fibres optiques adjacentes. En d’autres termes, il y a une différence maximale qui peut exister entre la fibre optique la plus courte et la plus haute de l’ensemble, ainsi qu’entre deux fibres optiques adjacentes. Par ailleurs, ces valeurs sont ≤500 nanomètres (nm) et ≤300 respectivement, telles que définies par la norme CEI PAS 61755-3-31.

Les différentiels de hauteur de fibre optique dans un connecteur MPO sont importants, car si une fibre optique du réseau est trop courte, elle peut présenter un affaiblissement d’insertion en raison des écartements produits lors du jumelage.

Attention au contact et à l’alignement…

Il existe d’autres paramètres géométriques pouvant impacter la performance : le rayon de courbure ou la rotondité globale de la surface d’extrémité par exemple. Si la courbure est trop abrupte, il en résulte une surface de contact plus petite, ce qui peut réduire les performances, mais aussi également augmenter la probabilité d’une déformation du verre.

Vous devez aussi savoir précisément jusqu’à quel point le dôme ou le point le plus haut de l’extrémité est centré pour assurer une excellente connexion d’âme à âme lors du jumelage. Si le point le plus haut est excentré, vous n’aurez pas un bon raccordement.

Concernant les MPO, l’angle de polissage de chacune des fibres optiques sur l’axe horizontal et l’axe vertical doit être conforme en vue d’un alignement approprié lors du jumelage des connecteurs.

Choisissez une marque fiable pour votre fibre !

Heureusement, les fabricants veillent à ce que tous les connecteurs simplex, duplex et MPO respectent les paramètres géométriques requis en matière d’extrémité. Toutefois, faites attention à la connectivité des fibres optiques bon marché provenant de sources inconnues… Car peu importe à quel point vous le nettoierez, un connecteur de fibre optique qui ne respecte pas les dimensions géométriques établies ne sera pas performant…

Par Robert Luijten, Expert Test & Mesures chez FLUKE NETWORKS

Actualités dans la même thématique ...

Les équipes du gouvernement Macron avaient pris l’habitude, depuis la campagne électorale, d’utiliser des messageries instantanées pour communiquer en toute sécurité et être plus réactifs. Ils avaient opté, à l’époque, pour WhatsApp qui a ...

Réagir à cet article